Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , ,

Ahhh, le bonheur retrouvé des jours de brocante. Retrouvé oui, car cela faisait presque quatre ans que je n’avais plus fait de brocante comme je l’ai faite ce dimanche. J’étais seule à la maison ce dimanche alors j’ai pu m’organiser comme bon me semblait. Départ sous le soleil et avec le sourire à 11H00, retour avec le même soleil et le même sourire à 14H30, ouf, je peux le faire ! Toute seule avec mon petit caddie rose , ne regardant que l’allée de droite pour ne pas me disperser, une bonne habitude laissée par une amie de brocante, farfouinant sur les étales, fouillant dans les cartons, tout en faisant tinter les petites pièces au fond de mes poches. Je ne me fixe pas de budget, je fonctionne au coup de cœur et je ne négocie que rarement car j’achète de toutes petites pièces dont le prix, sauf pièces exceptionnelles, dépasse rarement  deux euros.  

L'ATELIER APRES LA BROC (13)

 

Joli butin !

Quelques sacs en cuir, en simili ou en fausse fourrure.

Beaucoup de bijoux, de colliers dont les perles de toutes sortes et de tous styles, m’inspireront peut-être les prochaines collections. 

L'ATELIER APRES LA BROC (12)

Beaucoup de petits vêtements d’enfants également. J’adore fouiller dans les caisses pour trouver mes petits cotons imprimés car , inévitablement, on me pose cette question «quelle taille cherchez-vous ?» C’est là qu’il faut savoir faire preuve de diplomatie ! Car si je répond «Oh, pas de taille particulière, c’est pour les découper !!!» Je vois alors le visage de ma brocanteuse se décomposer , le regard triste se posant sur la petite robe que j’ai dans les mains et que sa petite fille portait encore il y a à peine six mois ! Et comme je les comprend ! Je suis maman moi aussi ! Alors j’explique, inlassablement et toujours avec autant de plaisir que la petite robe va vivre une deuxième vie à travers une déco murale suspendue dans la chambre d’une autre petite fille. Et le regard s’illumine à nouveau, la conversation dure parfois, autour de mes créations ou autour des enfants. Les mamans me demandent même parfois de les prévenir lorsque la petite robe aura trouvé sa place. Elles sont curieuses de voir, elles apprécient la démarche et c’est un vrai bonheur pour moi. 

L'ATELIER APRES LA BROC (3)

Lendemain de brocante ! Je m’attaque au démontage des sacs et pour commencer en douceur, au dépeçage de celui-ci. Euhhh rassurez-vous, même si elle plutôt pas mal imitée et que la forme du sac une fois découpé fait un peu froid dans le dos, c’est vraiment une fourrure synthétique !

L'ATELIER APRES LA BROC (1)

 

 

TOUTE RESSEMBLANCE AVEC UN ANIMAL RÉEL NE SERAIT QUE FORTUITE !!!

 

L'ATELIER APRES LA BROC (6)

 

Voilà mes cuirs, mes similis et mes FAUSSES fourrures sont détaillés, nettoyés et susceptibles de se retrouver très rapidement dans la peau d’une poupette .

 

L'ATELIER APRES LA BROC (5)

Les colliers ont été démontés, triés, les jolies perles sélectionnées sont nettoyées, parfois rénovées et enfin triées par affinité de couleur ou de matière. Elles se marieront bientôt avec mes nouvelles perles d’art en verre ou en terre, apportant ainsi une touche de vécu à mes sautoirs.

L'ATELIER APRES LA BROC (9)

Les petits vêtements d’enfants ont été lavés, repassés, soigneusement découpés de façon à pouvoir profiter des plus jolis détails. Les petits cols Claudine, les bords de poche dentelés ou les bordures froufroutées nourrissent déjà ma créativité. Tous ces petits imprimés formeront la nouvelle collection de décorations murales et de mobiles.

Et voilà, c’est terminé pour aujourd’hui. Vous savez tout sur la façon dont je vais occuper les dimanche ensoleillés de ce printemps. Ah oui, uniquement les dimanche ensoleillés ! J’adore les brocantes mais je n’en suis pas une inconditionnelle non plus. Et la première condition pour que je sorte mon caddie, c’est le soleil. D’une part, parce qu’il me permet de partir tôt sans avoir trop froid, me laissant ainsi tout l’après-midi pour profiter de ma famille. D’autre part, parce que j’aime autant les brocantes pour les trésors que je vais y trouver que pour les rencontres que je vais y faire. Et, on le sait, le soleil favorise les sourires et les échanges. Je déteste les brocantes ou tout le monde a la tête baissée ! Les vendeurs humides, ronchons, les acheteurs, cachés sous leur capuche, qui vous bousculent sans s’en rendre compte…. Trop peu pour moi ! Les brocantes c’est avec le soleil ou rien !

Et puisque nous en parlons, je vais vous souhaiter une très belle journée au soleil et me remettre au travail pour vous montrer très rapidement la transformation de mon butin de brocante, en créations diverses et variées. A très bientôt.