Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , ,

Bonjour les amis .

J’espère que vous avez passé un bon week-end et que vous n’avez pas passé votre temps sur l’ordinateur , oubliant par là votre devoir de citoyen ! Non , ça n’est pas vous ça !! Vous , vous êtes devant votre écran une petite heure par jour entre le p’tit dèj et les courses , ou bien même pendant le p’tit dèj , juste avant d’aller bosser , et surtout , juste pour l’essentiel . Et ça tombe bien , je suis là ce matin .

La semaine dernière vous avez vu mes poupées décoratives d’inspiration Japonaise . Puisque visiblement vous vous y sentez bien et puisque ma bannière s’y prête , je vous propose de rester encore un peu dans cet univers . Aujourd’hui , vous allez découvrir quelques sautoirs aux poupettes inspirées des mêmes horizons lointaines . Ce sont des modèles issus de la collection « nouvel an chinois » que je n’avais pas eu le temps de vous présenter pendant cette période .

KOÏKO (3)

 

Voici Koïko .

KOÏKO (enfant de l'amour).

 

 

 

 

 

 

Qui se traduit : l’enfant de l’amour .

KOÏKO (enfant de l'amour)

 

Son kimono est taillé dans un satin fleuri aux tendances rouges .

KOÏKO (5)

 

 

 

 

 

 

Rouge comme le nœud de satin qui habille ses cheveux noirs .

KOÏKO (6)

Koïko joue les timides derrière son éventail en bronze assorti à la chaîne de son sautoir .

KOÏKO (7)

 

 

 

 

 

 

Et pour habiller cette chaîne , des perles en pâte polymère dans différents tons de rouge et de jolies breloques fleuries assorties.

SAKURAKO (enfant du cerisier)

Voici Sakurako .

SAKURAKO (1)

 

 

 

 

 

 

 

Se traduisant : l’enfant du cerisier .

SAKURAKO (2)Sa robe est taillée dans le même satin , avec cette fois-ci , une tendance bleue pour les fleurs .

SAKURAKO (3)

 

 

 

 

 

 

Le petit nœud dans ses cheveux , certes toujours rouge , est pour le moins désordonné et donne à Koïko un côté tête en l’air très attendrissant .

SAKURAKO (enfant du cerisier)...Son sautoir est ici composé d’un cordon de coton ciré rouge sur lequel  filent quelques perles en céramique rouge et blanche , d’autres en pâte polymère rouge entourées de corolles argentées et d’autres encore en laine cardée piquée de perles de rocaille .

SAKURAKO (4)

 

 

 

 

Et pour ajouter une petite touche bleue en rappel aux fleurs du kimono , une très jolie perle en terre cuite piquée elle aussi de petites perles rouges et sertie d’argent .

Et c’est terminé pour aujourd’hui !

Comme il me reste encore six sautoirs à vous montrer , je pense que nous passerons toute cette semaine sur ce thème avant de passer à autre chose . Je vous souhaite une très belle semaine et je vous retrouve très vite avec de toujours plus de créations .