Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , ,

Au temps où les dragons puissants vivaient sur terre ou dans les mers , personne en Asie ne fêtait le nouvel-an lunaire . Il y avait un village de pêcheurs où c’était même le pire jour de l’année : un homme avait tué un dragon des mers ! Tous savaient que cette chose terrible et malheureuse ne devait arriver sous aucun prétexte , sinon le fantôme du dragon hanterait le village devenu maudit , chaque année à l’aube de ce nouveau jour …

CHIEKO

 

 

Voici CHIEKO (l’enfant de la sagesse).

CHIEKO (enfant de la sagesse)

 

 

 

 

 

 

CHIEKO à été conçue dans petit bout de soie rose imprimée d’un motif asiatique .CHIEKO..

Elle est coiffée de deux petits chignons maintenus par des nœuds de satin assortis .

COLLIER DE CHIEKO.

 

 

 

 

Son collier , un cordon de coton ciré noir qui accueille des perles en porcelaine de différentes couleurs ainsi que de jolies fleurs de lys noires en pâte polymère .

 

Au petit matin , et ce chaque année depuis le malheureux accident , le fantôme de ce dragon tué apparaissait , secouant sa lourde et hideuse tête à la crinière recouverte d’écailles rugueuses , la langue pendante , tout en hurlant horriblement «je veux manger ! J’ai très faim, apporter-moi un de vos fils qui vient de naître pour que je le mange ! Vite , très vite , où alors vous le regretterez fortement car je viendrais détruire vos récolte , vos grange , et votre maudit village » ! 

KINUKO....

 

Voici l’adorable KINUKO (l’enfant de soie) .

KINUKO (enfant de la soie)

 

 

 

 

 

 

KINUKO , vêtue du même kimono en soie rose que CHIEKO et porte donc merveilleusement bien son nom .

KINUKO

Pour ajouter encore à la douceur que dégage KINUKO , un petit oiseau noir est venu se poser sur sa main .

COLLIER DE KINUKO..

 

 

 

 

 

Son collier est composé de perles crochetées du même rose ainsi que de différentes perles noires et d’un très joli 

COLLIER DE KINUKO.

 

médaillon filigrané dont le motif est assorti à l’imprimé de la soie rose du kimono .

 

 

 

Après avoir sacrifié nombre de leurs enfants , les villageois ne supportant plus cet affreux chantage , se révoltèrent , menés par une jeune veuve qui combattit seule le dragon , armée d’un linge imprégné de son sang et d’une torche . Bientôt les villageois la rejoignirent dans un affreux tintamarre de cloches et de tambours  . Apeuré par le feu , le sang et le bruit , le dragon s’enfuit .

MAYUKO.

 

Voici MAYUKO (l’enfant du cocon)

MAYUKO

 

 

 

 

 

 

Le kimono de MAYUKO est coupé dans un joli satin mauve grisé …

MAYUKO (enfant du cocon) 

…souligné d’un ruban de dentelle mauve .

 

MAYUKO porte dans les cheveux un petit nœud de satin assorti à son kimono .

COLLIER DE MAYUKO..

 

 

Son collier , un cordon de coton ciré , mauve évidemment , sur lequel j’ai fait glissé de jolies perles de bois couleur prune habillées de corolles en bronze , alternées avec de petites perles de verre mauves nacrées . 

COLLIER DE MAYUKO...

 

On y trouve également une très belle perle constituée de petites rocailles mauves , soulignée de corolles fleuries , ainsi qu’un petit médaillon en bronze supportant une fluorine mauve .

 

 

Depuis cette époque très reculée , le dragon fantôme n’est jamais revenu . Ce week-end  , petits et grands s’en sont donné à cœur-joie . Les pétards ont explosé , les tambours ont résonné , les cloches ont sonné  , tout cela pour chasser les mauvais esprits . Un peu de bruit certes  , que tout le monde n’a pas apprécié . Mais nos enfants ne méritent-ils pas ce joli tintamarre pour les protéger ?

Et c’est terminé , j’espère que vous avez aimé les trois colliers-poupettes de ma petite « collection nouvel-an Chinois » . Et si vous n’es n’avez pas assez , je vous donne rendez-vous mercredi . Très belle semaine à toutes et à tous .